Warning: Illegal offset type in isset or empty in /var/www/html/adlexeme.com/wp-content/plugins/wp-rocket/inc/front/process.php on line 336
AdlexemeEt maintenant - Adlexeme
Catégorie : A quoi je rime

Et maintenant

Et maintenant, pour demain, quelles solutions ?
En bien cherchant les réponses je n’ai trouvé que des questions
Le jour d’après, soulagé, n’effacera jamais le terrible hier.
Oublier, ressasser ? Reprendre à zéro ? Justifier la guerre ?
Et si le plan prévu : « oui, oui mais, oui mais aussi »
Ne finissait qu’en impasse ou inutile dissertation ?
Ah si défiler pendant trois heures suffisait à marcher…
C’est au moins ça, diront les humanistes.
Ce n’est pas assez, pleureront les rescapés.
Alors ? Début ou fin ? Décadence ou renaissance ?
Vaincre le mal, élever l’animal : quelles finalités ?
La liberté d’expression est-elle au dessus de tout soupçon ?
La liberté d’expression est-elle incompatible avec les religions ?
Pourquoi le sens de l’humour n’atteint pas tous les cortex ?
Le rire et l’humour sont-ils possibles ailleurs qu’en démocratie ?
Quelle différence entre insulte et liberté express ?
Essayer de classer les valeurs : pouvez-vous argumenter ?
Eradiquer les fanatiques passe par quelles privations ?
Comment repenser le rôle originel des prisons ?
Ces lieux d’endoctrinement ont-ils encore un rôle ?
Quelle passerelle naturelle entre les parents et l’école ?
Bras dessus, bras dessous : dérisoire farandole
Ou prise de conscience que le rang impose l’exemple ?
Se lever, d’un même élan, agir tous ensemble :
Angélisme, programme, intention ou résolutions ?
Quel génie bienvenu créera l’arme d’instruction massive ?
Par quel moyen changer la prédication en éducation ?
Nommer quel sage pour, du mal, effacer les racines ?
Comment nous protéger des raccourcis trop rapides ?
Comment remplir d’intelligente substance les cœurs vides ?
Comment taire les phrases réflexes qu’il est tentant de penser :
Tu te sens agressé ? Pars, ne reviens jamais
Tu ne te sens pas français ? Fuis, ton pays n’est plus ici.

Une minute de silence t’est à ce point pénible ?
Atteint, tu te considères comme notre unique cible ?
La douceur et le respect ne t’ont jamais effleuré ?
Obscurantiste. Dommage, ils auraient pu t’aider.
Regarde, ennemi, nous faisons amende honorable :
Tes atrocités n’auront plus rien d’indéchiffrable.
C’est réconfortant et calmant de prendre de la hauteur
Et voir nos valeurs reprendre leur initiale épaisseur.
Le modèle France a failli à te les expliquer,
Tes parents déficients à te les transmettre,
Tes imams autoproclamés à te les enseigner.
Ton Dieu invisible t’enjoignant seul à te compromettre.
Si même ta vie de fous d’Allah n’a pas d’importance
Ne crois pas, soldat de rien, qu’en nous privant de la nôtre
Tu réduises le destin humain au diktat de ta délinquance.
Tu fais même insulte à ceux que tu crois les tiens.
Tes morbides histoires deviennent l’aide-mémoire de l’Histoire
La Religion, ne la laissons pas aux pigeons de légion.
Grandir en gardant ses doutes, je préfère
Plutôt que mourir pour des convictions.
Et si le « Pourquoi nous sommes sur Terre ? »
N’obtient ni pâle écho ni lumineuse révélation
Je m’en moque. Si l’amour seul me convoque
Voila bien l’essentiel dans ce monde équivoque.
D’ailleurs, vivre ensemble : est-ce souhaitable d’y croire ?
Faut-il dénoncer jusqu’à ce que mort s’en suive ?
L’amour universel se résume t-il à une idée ?
Par quel miracle devient-on citoyen d’humanité
Qui peut répondre ? Faites entrer la veuve juive.
Dites, là-haut, faites revenir les victimes s’il vous plait !
Maintenant, au prix de leur vie, elles savent
Qui détient l’absolue vérité de la cave à l’octave.
Et toi, demain, si terroriste tu renais comme un ver
Retranché, rechignant à engendrer l’honneur et la vie :
Privé d’allocations ou privé d’allocutions ?
Comment tu vois le monde sans été ni hiver ?
Tu n’écoutes partial qu’un seul son de cloche ?
Tu n’as même plus l’instinct ultime de survie ?
Les bêtes ont plus d’esprit dans leur caboche.
Mourir en martyr ne fait pas de toi un homme
Nous crierons plus haut que ta voix de rogomme.
Le 11 janvier 2015, historique mouvement anti-haine.
Nous sommes debout, sans aucune anicroche,
Fiers de notre peuple, de son Raid et son GIGN.
L’Europe unie pour croiser les fichiers de divulgation ?
L’Europe accueillante prête à surveiller ses frontières ?
L’Europe en mutation ? Liberté en ligne première ?…
L’Europe responsable, condamnée à l’abnégation ?
L’Europe en ordre pour prévenir les désordres ?
Oui, oui, il y a encore d’innombrables interrogations !
Elles risquent de mettre nos bacheliers à l’épreuve
Comme l’ont déjà tristement vérifié nos délégations.

Allez, une dernière : dis Dieu, tu nous files ta preuve ?